Le cancer du sein et ses récepteurs hormonaux

seinLes cancers sont des maladies caractérisées par une multiplication cellulaire incontrôlée.

Deux tiers des cancers du sein mettent en jeu des cellules tumorales présentant dans leur noyau un grand nombre de récepteurs hormonaux. Lorsque des molécules d’œstrogène ou de progestérone se fixent sur ces récepteurs, les cellules cancéreuses sont stimulées et se multiplient.

D’autres cancers ne contiennent pas de récepteurs hormonaux. Les œstrogènes et la progestérone n’ont donc pas d’action sur leur multiplication, qui est induite par l’action de facteurs de croissance (protéines qui stimulent la multiplication cellulaire des tissus).