THM et cancer du sein : commencer tôt ne limite pas le risque

Septembre 2009

THMCommencer un traitement hormonal de la ménopause peu de temps après l’installation de la ménopause plutôt que quelques années plus tard ne limite pas le risque de cancer du sein.

Les traitements hormonaux de la ménopause (THM) estro-progestatifs ont été fortement remis en question en 2002 avec la publication d’un essai américain montrant qu’ils augmentaient le risque de cancer du sein et de maladies cardiovasculaires. Ces résultats ont entraîné une chute de l’utilisation des THM et de nouvelles recommandations de santé publique : en France, les indications des THM sont restreintes au traitement des troubles fonctionnels liés à la ménopause altérant la qualité de vie, et leur utilisation doit être la plus courte possible.

L’étude de la cohorte E3N suggère que le fait d’instaurer un THM estro-progestatif dans les 3 années suivant l’installation de la ménopause ne limite pas le risque de cancer du sein. Au cours des deux premières années de traitement, le contraire est même observé : c’est uniquement avec un THM initié peu de temps après la ménopause que le risque de cancer du sein est augmenté. Les auteurs précisent qu’au-delà de deux années de traitement, le moment auquel est instauré le THM importe peu : le risque de cancer du sein est augmenté.

Les auteurs apportent cependant une nuance. Ils montrent que certains THM, s’ils sont utilisés moins de deux années, pourraient ne pas comporter de sur-risque de cancer du sein. Il s’agit de ceux dont la composante progestative consiste en de la progestérone, la molécule identique à celle produite par les ovaires. Ce sont aujourd’hui les traitements les plus fréquemment utilisés en France.

En conclusion, certains THM, même utilisés pour une durée relativement courte et initiés peu de temps après la ménopause, ne sont pas dénués de risque vis-à-vis du cancer du sein, risque néanmoins limité à la période d’utilisation du traitement.

Pour en savoir plus :

Le communiqué de presse : icone pdf

L’article scientifique : icone pdf